L’équipe de Chrome a annoncé une nouvelle fonctionnalité appelée Chrome Lite Pages qui peut être activée via l’option Data Saver sur un appareil Android :

Chrome sur la fonction Data Saver d’Android aide en optimisant automatiquement les pages Web pour les rendre plus rapides à charger. Lorsque les utilisateurs sont confrontés à des contraintes de réseau ou de données, Data Saver peut réduire l’utilisation des données jusqu’à 90 % et charger les pages deux fois plus vite, et en rendant le chargement des pages plus rapide, une plus grande fraction des pages finit de se charger sur les réseaux lents. Désormais, nous étendons en toute sécurité les améliorations de performance au-delà des pages HTTP aux pages HTTPS et fournissons une rétroaction directe aux développeurs qui le souhaitent.

Pour montrer aux utilisateurs qu’une page a été optimisée, Chrome affiche maintenant dans la barre URL qu’une version allégée de la page est affichée.

Tout cela est plutôt bien, mais je pense que le nom Lite Pages est un peu déroutant car il n’a rien à voir avec AMP et Tim Kadlec le dit clairement dans ses notes sur la nouvelle fonctionnalité :

Les pages Lite ne sont en aucun cas liées à l’AMP. AMP est un cadre dans lequel vous devez construire votre site pour en récolter les bénéfices. Les pages allégées sont des optimisations et des interventions qui s’appliquent à votre site actuel. Les serveurs de Google sont toujours impliqués, en faisant suivre la requête initiale par un service proxy. Vos URL ne sont en aucun cas trafiquées.

Un coup d’œil rapide à cela semble génial ! Nous n’avons pas à renoncer à la propriété de nos URL, comme avec AMP, et nous n’avons pas à développer avec une technologie propriétaire – nous pouvons laisser Chrome être Chrome et faire toutes les choses de performance qu’il veut faire sans rien activer, désactiver.

Mais attendez ! Quelles sont les optimisations d’une page allégée et comment affectent-elles nos sites ? Jusqu’à présent, il – Chrome – peut déjà désactiver les scripts, remplacer les images par des espaces réservés et arrêter le chargement de certaines ressources, bien que tout cela soit sujet à changement dans le futur, je suppose.

Les optimisations ne prennent effet que lorsque l’expérience de chargement pour les utilisateurs est particulièrement mauvaise, comme le dit le billet d’annonce du blog :

…ils sont appliqués lorsque le type de connexion effective du réseau est “2G” ou “slow-2G”, ou lorsque Chrome estime que la charge de la page prendra plus de 5 secondes pour atteindre la première peinture satisfaisante compte tenu des conditions actuelles du réseau et des capacités du dispositif.

Il est probablement important de se rappeler que la raison pour laquelle Google fait cela n’est pas de briser nos conceptions ou d’embrouiller nos sites Web – ils le font parce qu’il y a de sérieux problèmes de performance sur le Web, et ces problèmes ne sont pas limités aux pays en développement.

D’ailleurs jetez un oeil à mon article sur le lazy loading ou celui sur l’importance du cache si vous souhaitez optimiser un peu votre site wordpress

Catégories : html/css

2 commentaires

antistress · 26 mars 2019 à 18 h 59 min

J’aurais tendance à conseiller pour ma part Firefox Lite pour Android, que j’utilise avec mon forfait Free 2€ quand j’ai un besoin occasion de surfer.
On peut le configurer pour couper les scripts de trackings (environ 1/2 du poids de la page en moyenne) et bloquer les images via respectivement les fonctions Turbo mode et Block images
https://linuxfr.org/news/decouvrez-firefox-lite-pour-android

    siddhy · 26 mars 2019 à 19 h 07 min

    Merci du conseil ! je ne savais pas que Firefox avait mis en place quelque chose de similaire. Bon à savoir ! merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *